2
Partages
Pinterest Google+

On a demandé à Google Translate, Big Buddy ça veut dire Grand Copain d’après lui. Alors forcément, outre le fait qu’avec un échauffement comme ça on devienne bilingue anglais, ça veut aussi dire qu’on va passer un bon moment entre potes. Et nous, on aime ça les bons moments avec notre crew (english please).

 

Principe de base

Les improvisateurs se mettent en cercle. Il te faut décider dans le cercle d’une personne qui sera le « Big Buddy ». C’est lui le meneur qui lance la première salve. Ensuite, dans le sens des aiguilles d’une nombre, chaque improvisateur se voit attribuer un nombre (1, 2, 3 etc). Par exemple, avec 15 improvisateurs, il y a un Big Buddy et les autres représentent des nombres de 1 à 14 (puisque le Big Buddy n’a pas de numéro, tu captes ?).

Les improvisateurs vont chanter tous ensemble une petite chanson. Difficile de te donner l’air ici (écrit oblige) mais on va au moins te filer les paroles et tu te débrouilleras pour trouver l’air auprès d’un copain improvisateur : « Oh shit Big Buddy Big Buddy, Oh shit Big Buddy […] ». La suite, c’est l’appel d’un numéro (« number five » par exemple).

 

Comme un exemple vaut mieux qu’un long discours, on te met ici un exemple de ce que peut donner la chanson :

Tous ensemble
Oh shit Big Buddy Big Buddy, Oh shit Big Buddy
Le Big Buddy
Number three
Le numéro trois
Number three number five
Le numéro cinq
Number five big buddy
Big Buddy
Big buddy number one
Numéro un reprend et ainsi de suite

 

Règles officielles de Caucus
  1. On lance tous la chanson
    Tu commences déjà à la connaître : « Oh shit Big Buddy Big Buddy, Oh shit Big Buddy ». Avec l’accent anglais s’il te plaît.
  2. Le numéro appelé appelle quelqu’un d’autre, et ainsi de suite
    Un numéro en appelle un autre, qui en appelle un autre. Tu peux aussi rappelé le big buddy.
  3. Si tu te plantes, tu te mets à la dernière place
    Si tu parles alors qu’on ne t’a pas appelé ou que tu ne parles pas quand on t’appelle, tu as perdu. Dans ce cas tu vas faire le tour du cercle pour te mettre en dernière position (par exemple, numéro 14 si il y a 15 improvisateurs).
  4. On reprend la chanson du départ
    Si il y a erreur, on repart à 0. Attention, les numéros se sont sans doute décalés. Imagine que le numéro 1 ait perdu et soit passé en numéro 14, forcément tous les autres entre deux ont été décalés (le 2 est devenu 1, le 3 est devenu 2 etc). Et oui !
  5. Le Big Buddy se plante
    Il est possible de détrôner le Big Buddy. Si tu l’appelles et qu’il ne répond pas à temps (ou qu’il appelle un numéro qui n’existe pas ou qu’il bafouille etc), le Big Buddy passe en dernière position. Le numéro 1 devient alors Big Buddy et reprend le lead.

 

Façons alternatives de jouer

On t’avoue qu’il en existe sans doute mais qu’on ne les connaît pas tellement. Sans doute que des gens bizarres l’ont traduit parce qu’ils refusaient de jouer en anglais mais n’est-ce pas un peu abusif ? Hein ?

 

Intérêt en impro ?
  1. Le rythme
    Qui dit chanson dit rythme. C’est toujours bon à prendre !
  2. L’écoute
    Tu dois rester sans cesse aux aguets car mine de rien ça va vite et la moindre erreur t’est fatale.
  3. Le groupe
    On se marre, on essaie gentiment de se piéger et on passe un bon moment ensemble.

 

Dis nous, t’en connais des alternatives au Big Buddy ?


Commentaires Facebook

Article précédent

7 raisons de poursuivre ses rêves chaque jour

Article suivant

10 techniques pour gagner un jeu concours