0
Partages
Pinterest Google+

On adore jouer quand on est improvisateur. On adore les cowboy quand on est un être humain. Du coup, le jeu du cowboy, c’est un peu l’apothéose de la vie d’un comédien improvisateur. Comme pour le Uno, tout le monde a un peu ses règles. On va te donner les nôtres et tu pourras désormais dire « on joue façon Caucus ». Voilà. Comme ça on met tout le monde d’accord.

 

Principe de base

Les improvisateurs se mettent en cercle et incarnent chacun des cowboys. Ouais, carrément. Des badass. Une personne s’extirpe du cercle et sera le maître du jeu. Le principe est assez simple : il suffit de dézinguer les autres cowboys sans périr soi-même.

A noter que pour une fois, on t’autorise à faire un flingue avec tes doigts. Normalement, c’est puni par injection létale, mais dans le cadre de ce jeu tu peux te faire plaisir et ne pas « tenir » le pistolet. Youhou !

 

Règles officielles de Caucus
  1. Le Maître du Jeu énonce « Cowboy main droite » ou « Cowboy main gauche »
    Les cowboy vont tous en coeur tirer en l’air avec leur main droite ou… leur main gauche ! Bien sûr, si un cowboy se plante, on peut joyeusement l’éliminer. Sans pitié. On est dans le Far West après tout.
  2. Le Maître du Jeu énonce une succession de « droite » / « gauche »
    Les cowboy tirent toujours en l’air (ils peuvent même accompagner ça d’un bruit comme « PAN ») et reproduisent la séquence. Oui, comme le jeu de mémoire avec les 4 couleurs où il faut taper dessus.
  3. Le Maître du Jeu désigne le prénom d’un cowboy
    C’est là que ça devient drôle. Le joueur qu’on a nommé doit se sauver en s’abaissant aussitôt. Les deux joueurs qui sont de chaque côté du cowboy nommé doivent tirer avec le bras qui est du côté du joueur (le joueur à la gauche du cowboy tire avec le bras droit et inversement pour l’autre). Si ce n’est pas le bon bras ou si l’autre joueur a tiré sur toi avant, tu es mort. Si le cowboy nommé qui est au milieu ne s’est pas abaissé avant le premier tir, c’est lui qui meurt.
  4. Quand il n’en reste que deux
    A trois, il faut déjà faire un peu de gymnastique mentale pour savoir avec quel bras tirer. A deux, on lance un duel. Les cowboys se mettent dos à dos, préparent leur arme et font de tout petits pas rapides. Quand le maître du jeu le souhaite, il les invite à tirer (en disant « TIREZ » par exemple, pour être original). Le premier qui tire sur l’autre a gagné. Bien sûr, se retourner en avance est aussi signe de défaite.

 

Façons alternatives de jouer

On voit pas mal de troupes faire ce jeu en simplifiant la règle énormément et en gardant que la troisième partie, à savoir les prénoms. Pourquoi pas… C’est nettement plus simple et ça va beaucoup plus vite à jouer. En revanche, ça ne laisse pas forcément le temps de se mettre dedans et ça en fait un jeu très basique et rapide.

 

Intérêt en impro ?
  1. L’écoute
    Qui m’entoure ? Que vient de dire le maître du jeu ? Qui suis-je ?
  2. La réactivité
    Faire au plus vite, mais aussi au mieux. Si tu tires partout tout le temps, ça ne sert à rien. Si tu mets 4 secondes avant de tirer, ce n’est pas mieux.

 

Alors, le jeu du cowboy tu y joues façon Caucus ou autrement ?


Commentaires Facebook

Article précédent

L'impro, c'est comme un ascenseur

Article suivant

6 raisons de privilégier les relations à l'histoire