0
Partages
Pinterest Google+

Le maître du Western spaghetti : Sergio Leone. Que tu raffoles des pâtes ou des flingues, la trilogie du dollar fait partie de ces indispensables à avoir dans sa cinémathèque. Histoire de pouvoir se re-mater les grands classiques quand on veut mais aussi pour les analyser et comprendre les codes du genre.

 

Pourquoi celui-ci en particulier ?
  1. Maîtriser une nouvelle catégorie
    Pour ne plus trembler dès que l’arbitre siffle et annonce sur son carton « à la manière de Sergio Leone » ou « Western ». Parce que tu auras étudié pendant plusieurs heures le sujet et que tu auras chopé la plupart des codes du genre.
  2. Sergio Leone
    Quitte à se cultiver, autant le faire avec le meilleur. Sergio Leone est une référence absolue dans le Western spaghetti. C’est même lui qui a donné un nouveau souffle à ce type de film.
  3. Pour l’hiver
    Bon, quand tu liras cet article on sera peut-être en plein été, du coup l’argument de passer une soirée au chaud dans son salon marche moins. Mais passer une soirée en famille, avec son concubin ou ses amis devant un film avec un pot de glace (ou des haricots verts, tu fais ce que tu veux), ça reste franchement cool.
  4. Blu-ray
    Le DVD c’est complètement has been. On sait qu’on a des lecteurs qui ont encore un lecteur de VHS mais un moment faut arrêter de déconner : quand tu vas au musée tu regardes pas la Joconde en version pixelisée !
  5. Trois en un
    Comme on te connait et qu’on sait que tu n’auras jamais le courage de chercher un à un les films de Sergio Leone, on te propose de directement prendre une trilogie. Comme ça tu es tranquille.
  6. Pour offrir
    C’est bientôt Noël et ça fait un joli cadeau. A moins, encore une fois, que tu ne lises cet article dans six mois. Mais ça ferait aussi un joli cadeau de Pâques ou de fête des mères.

 

Un gif pour résumer cet objet

Le bon, la brute et les châtons En plus d’avoir des flingues et de la baston, il y a des chatons trop mignons dans les films de Sergio Leone !

 

Où l’acheter ?


En cliquant ici !


Commentaires Facebook

Article précédent

La demi-seconde de consentement : le respect du partenaire

Article suivant

La Direction Artistique : 8 façons de faire