5
Partages
Pinterest Google+

L’impro, pour beaucoup, c’est un amour de longue durée. Au bout de 10 ans d’impro, on en a vécu des choses. Année après année, on construit une douce relation avec ses hauts et ses bas… Car oui l’impro c’est comme un couple, ou presque.

  1. Première année : l’excitation
    Brad est content Tu rentres dans ta troupe, tu viens de te faire 20 nouveaux potes et tu es devenu quelqu’un de cool parce que tu montes sur une scène. Tu n’es encore ni très drôle, ni très juste, ni très rien du tout mais tu es heu-reux.
  2. Deuxième année : le travail
    Pingouin travailleur Tu commences à comprendre que si tu ne fais que picoler avec tes potes après les ateliers sans travailler sur ton jeu à côté tu ne seras jamais au niveau de [mettre ici le nom d’un gars que vous admiriez de manière totalement injustifiée].
  3. Troisième année : la stagnation
    Dodo bébé Tu as compris quelques trucs l’année dernière et tu les utilises encore et encore. Ca fait rire, ça émeut, ça marche : tu te contentes de tirer des ficelles sans prendre aucun risque.
  4. Quatrième année : le doute
    Kim dans le doute Tu prends conscience que ton jeu est devenu un peu mécanique et ça commence à franchement t’emmerder. Alors tu te mets à te poser mille questions sur l’impro et sur toi-même.
  5. Cinquième année : le renouveau
    Welcome back Tu tentes tout. Tu te plantes. Tu es heureux de te planter. Tu tentes encore. Et encore. Les gens trouvent tous que tu as régressé mais dans ta tête tu te sens surpuissant.
  6. Sixième année : la starification
    Ne te compare plus jamais à moi Bon, ça fait un paquet de saisons qu’on te voit dans le coin et tu es de nouveau au meilleur de ta forme, avec ce petit truc en plus qui te rend particulier. On te propose des dates pour jouer, même que des fois tu seras payé pour ça.
  7. Septième année : la professionnalisation
    La vie c'est ça. Moi j'aime ça. Tu t’es sentis pousser des ailes avec ces histoires de cachet et tu viens de demander à ton boss une année sabbatique pour te consacrer à ton art.
  8. Huitième année : l’intermittence
    J'emmerde le monde je suis un Panda 42 cachets ? C’est quoi cette histoire ? Comment on fait ? Tu reprends ton boulot à mi-temps parce que tu n’arrives pas à gagner ta vie avec le théâtre. Mince.
  9. Neuvième année : la prostitution
    Une partie de Air Hockey ? Tu tiens tellement à jouer que tu acceptes tout et n’importe quoi, juste pour lâcher ton boulot de secrétaire médical que tu ne supportes plus malgré un salaire tout à fait décent. Du coup, même quand on te propose de jouer dans un mauvais boulevard tu dis oui.
  10. Dixième année : le re-doute
    Confus Rien à voir avec la fameuse boutique en ligne, non. Il s’agit de ton cycle normal de comédien. Deux fois par décennie, tu doutes. A chaque fois un peu plus, mais pour revenir de plus en plus fort.

Et toi, t’en es où dans ta découverte de l’impro ?


Commentaires Facebook

Article précédent

6 scènes de Mr. & Mrs. Smith dont on peut s'inspirer

Article suivant

7 souvenirs du Week-end d'intégration