0
Partages
Pinterest Google+

Les Jeux Olympiques se sont terminés dimanche dernier et toujours pas d’impro. Nous, on voit tout un tas de raisons d’ajouter l’impro aux JO. Si on est suffisamment nombreux à penser pareil, on fera une pétition pour les jeux de 2020, y’a pas de raison. Nous aussi on veut aller à Tokyo.

  1. C’est forcément des francophones qui chopent la médaille d’or
    Les québécois sont clairement les leader de la discipline. Voilà qui permettra à ces derniers de s’assurer quelques médailles, ce qui nous ravira largement en tant que Webzine francophone !
  2. Ce n’est pas qu’un art, c’est aussi un sport
    Après tout, le match a bien pour décorum le Hockey ? On a bien un concept qui s’appelle le Theatresports ? On s’entraine, on sue, on saigne (un peu), on souffre non ? Bon, c’est un sport donc, on en parle plus.
  3. Franchement, c’est moins chiant que l’haltérophilie
    Ok, il y a des photos qui valent le coup d’oeil en haltérophilie. Mais à part ça ? Voir un mec soulever une barre de 200kg ça fait vibrer quelqu’un ? Sérieusement ?
  4. L’ambiance au village olympique va grimper en flèche
    Les improvisateurs sont les gens les plus cool du monde. Les avoir au village olympique, c’est assurer un meilleur bien-être à tous les athlètes et une ambiance apaisée en toute circonstance.
  5. On peut s’affronter en mixte, que ce soit en individuel ou en équipe
    Parce que des sports où la compétition est mixte, c’est rare. Mais des sports qui se jouent en individuel ET par équipe en mixte, ça n’existe pas ! Nous on peut, parce que l’impro est féministe et qu’on a pas de soucis avec la parité.
  6. Voir des pays s’affronter dans des langues différentes, ça va donner
    On a bien conscience que le match Bulgarie – Corée du sud risque d’être difficile à suivre. Mais bon, ont-ils assez d’improvisateurs chevronnés pour présenter une délégation ? Problème résolu.
  7. Les risques de blessure sont limités
    On est nombreux à avoir vu la blessure de Samir Aït-Saïd et à se dire que, franchement, ce n’est pas joli-joli à voir. En improvisation, tu peux bien te faire une entorse si tu sautes de la patinoire n’importe comment, mais la jambe complètement disloquée ça reste très peu probable.
  8. On a déjà des arbitres tout prêts pour ça
    On ne va pas tous les citer : Olivier Lecoq, Philippe Patois… On a largement de quoi fournir.
  9. Notre jury ne coute pas cher
    Au lieu de payer des types à filer des notes, offrez des cartons de vote au public et laissez-le choisir. Bon, peut-être pas le public brésilien car il est un peu chauvin, mais on a qu’à voter sur internet.
  10. Caucus veut bien proposer une délégation
    Franchement, si la France nous demande, on veut bien composer une équipe de rêve. On ne dit pas qu’on réussira à gagner les canadiens, mais on veut bien assurer la médaille de bronze.

D’ailleurs, c’est quoi ton équipe de rêve pour l’impro aux Jeux Olympiques ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Programme de remise en forme : 15 jours pour redevenir l'improvisateur d'antan

Article suivant

Compagnie Eux