5
Partages
Pinterest Google+

Le 6 juillet, c’est la journée internationale du baiser. En improvisation, c’est un peu tous les jours la journée du baiser. Les comédiens trouvent toujours des raisons pour s’embrasser. Plus ou moins justifiées, on les a répertorié en quelques catégories :

  1. Le baiser de couple
    On joue un couple, il est donc tout à fait normal qu’on s’embrasse. Bon, en revanche, quand ça fait 11 ans qu’on est en couple et qu’on vient de passer la journée ensemble, se rouler un patin de 3 minutes perd un peu de son sens…
  2. Le baiser du coup de foudre
    Autant, dans la vraie vie on a jamais vu la trace de ce fameux « coup de foudre », autant en improvisation il arrive à chaque coup de sifflet de début d’improvisation (à peu près). Et forcément, qui dit coup de foudre dit passion, dit langue dans la bouche de l’autre tout ça tout ça.
  3. Le baiser unilatéral
    Aussi appelé « bouche ouverte / bouche fermée » ou encore « la langue sur les dents » ou plus simplement « viol buccal » du fait que seul l’un des deux joueurs a souhaité embrasser l’autre qui subi complètement la chose.
  4. Le baiser de la journée internationale du baiser
    Il doit rester à peu près trois troupes au monde qui jouent encore le 6 juillet. Mais à coup sûr, la journée internationale du baiser aura donné l’excuse à ces quelques improvisateurs pour s’embrasser.
  5. Le baiser imposé par le public
    Soit parce que la catégorie fait que le public a son mot à dire (et là, forcément, le public vote toujours pour la scène la plus torride possible) soit parce que leur attente du baiser est tellement forte qu’on la sent dans l’air et qu’on se sent forcé de le faire (oui monsieur, forcé, tout à fait)
  6. Le baiser imposé par le MC
    C’est une alternative au précédent, mais plus sadique car le MC lui sait très bien ce qu’il fait. On ne peut pas en vouloir au public d’être vicieux… Mais le MC (ou pire : l’arbitre), est-ce vraiment acceptable ?
  7. Le baiser écrit en coulisse
    On revient quasiment au temps du jeu de la bouteille qu’on a tous connus au collège. Deux improvisateurs qui ont une petite envie de se chopper mais n’osent pas se le dire se lancent un défi en coulisse : s’embrasser dans une impro (même si ça ne sert pas du tout l’histoire, merci les copains)
  8. Le baiser engagé
    Façon Clémentine Célarié qui embrassait un séropositif pour prouver qu’embrasser, NON ça ne donne pas le SIDA. Un beau baiser qui a un vrai message politique ou idéologique !
  9. Le baiser magique
    Les enfants ont le bisou magique. Quand ce sont les adultes qui se servent du tour de magie, d’un coup ça devient nettement plus décadent. Un magicien qui vous avoue que pour sauver la princesse il faut rouler une pelle à la vilaine fée. Sérieusement ?
  10. Le baiser pour choquer
    Façon Game of Thrones, on en fait exprès d’embrasser le personnage qui est sensé être notre frère, notre mère ou notre oncle. Le but : entendre le cri de dégoût du public et se réjouir d’avoir été « si subversif ».
  11. Le baiser romantique
    Oui, l’amour ça existe aussi, même en impro. Un petit bisou de rien du tout, sans que le comédien n’y prenne aucun plaisir particulier. Juste pour conclure cette sublime histoire d’amour qui nous a tous fait fantasmer façon « Coup de Foudre à Notting Hill »… Ah l’amour !

 

Tu connais d’autres raisons que trouvent les improvisateurs pour s’embrasser ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Catégorie Assis, Couché, Debout

Article suivant

Ralenti ou Slow Motion