2
Partages
Pinterest Google+

Une des catégories les plus accessibles mais pas forcément la plus simple au final… D’abord parce que dans le public on vous attend tous au tournant, ensuite parce qu’il n’est pas si facile que ça d’être original et de garder une belle histoire avec cette contrainte qu’on appelle l’abécédaire.

 

La contrainte

Dans l’idée, c’est assez simple : le premier joueur qui parle doit commencer sa phrase par la lettre A, puis le second une phrase par la lettre B, puis un troisième par la lettre C… Ainsi de suite jusqu’à la fin de l’improvisation.

 

Impro type
  • Alors, André, tu l’as tondu cette pelouse ?
  • Bien sûr ! J’ai tout brûlé ça allait plus vite.
  • Comment ça ? Mais je t’avais juste demandé de rafraichir !
  • Didier, j’ai pas que ça à faire moi. J’avais un rendez-vous urgent…
  • Emilie ? La voisine ? C’est pour elle que t’as brulé ma pelouse.
  • Félicitations, t’as trouvé du premier coup.
  • Génial ! J’adore cette petite, je te pardonne pour le terrain.

Oui, on a arrêté à H, parce qu’on est sympas mais pas très courageux.

 

Recette idéale

Nombre de joueurs : 2

Mixte ou comparée : Mixte

Durée : 3mn / jusqu’à la fin de l’alphabet

 

Pièges possibles
  • Effet « liste de course »
  • Toujours les mêmes mots : xylophone ou xavier, kayak ou kévin…
  • Ne pas connaitre son alphabet (après v, c’est bien w)
  • Rajouter des onomatopées parasites qui perturbent le jeu (on attend le « c » et le joueur dit « ahhhhh, c’est bien ça »)
  • Ne construire aucune histoire

Commentaires Facebook

Article précédent

Les étoilés du match

Article suivant

Spectateur pendant un match d'impro, en Gif