0
Partages
Pinterest Google+

La catégorie Caméléon met en avant un joueur qui va jouer un ensemble de personnages, une sorte de super-improvisateur multi-facettes qui peut vous faire voyager à lui tout seul. C’est un peu l’anti-improvisation par excellence parce que dans cette catégorie, il n’y aura aucune rencontre… Mais ça n’est pas non plus sans intérêt !

 

La contrainte

L’improvisateur est seul. Tout seul. On pourrait résumer cette catégorie à ça sauf qu’elle est tout de même un peu plus complexe. Il ne s’agit pas d’effectuer un solo ou un stand-up pendant le temps imparti, mais bel et bien de nous raconter une histoire. Sauf que tous les personnages de cette histoire seront interprétés par un seul improvisateur qui devra sans cesse passer de l’un à l’autre.

Les transitions doivent être quasiment invisibles ou en tout cas très fluides. En utilisant l’espace scénique, l’improvisateur pourra mettre en scène différents personnages même s’ils ne pourront jamais être deux à parler en même temps (en toute logique, puisqu’on a qu’un joueur sur scène). Le joueur doit donc incarner des personnages forts et clairement identifiables.

Cerise sur le gâteau, certains arbitres imposent un nombre de personnages. S’il est clairement établi qu’il en faut au moins 2 voir 3 pour qu’on puisse considérer qu’il s’agisse d’une catégorie caméléon, l’arbitre peut imposer d’en avoir 4 au minimum ou 4 exactement si l’envie lui en dit (ou pourquoi pas 12, si c’est un odieux pervers).

 

Impro type

Joueur 1 : A l’abordage moussaillon, prenez-moi ce navire sans plus attendre !
Joueur 1 : Yihaaaaaaa. Vive le capitaine ! On va les saigner ces idiots.
Joueur 1 : Oh mon dieu ! Que vois-je ? Un vaisseau ennemi vient pour nous attaquer. Je… Je… Au secours !
Joueur 1 : Seigneur, si je puis me permettre, ne serait-il pas temps de sortir le drapeau blanc ?
Joueur 1 : C’est une excellente idée cher conseiller. Mais je… Je… S’ils refusent notre reddition ?
Joueur 1 : Capitaine ! Je vois un drapeau blanc qui se déploie. Que fait-on ?
[…]

Alors forcément, à l’écrit c’est encore plus difficile à imaginer, mais dans cette impro on vous laisse le plaisir de trouver nos 4 personnages alors qu’ils sont interprétés par un seul joueur. Rassurez-vous, c’est moins confus quand on s’appuie sur la voix, le corps et l’espace de jeu.

Recette idéale

Nombre de joueurs : 1

Mixte ou comparée : Comparée

Durée : 3mn

 

Pièges possibles
  • Paniquer. Si on stresse, on peut complètement bloquer et ne plus arriver à faire avancer.
  • Être confus. Souvent, en voulant aller trop vite dans les changements de personnages, on y comprend plus rien.
  • Ne pas avoir de personnages clairement identifiables.
  • Laisser tomber trop vite des personnages. Si vous en avez créé 5, essayez de faire jouer chacun d’entre eux et qu’ils n’apparaissent pas qu’une fois dans l’impro.
  • Ne pas arriver à raconter d’histoire : la contrainte est tellement forte que parfois on se cantonne aux personnages en oubliant l’histoire qu’ils doivent porter.

Commentaires Facebook

Article précédent

Spécial 100ème : les 5 articles les plus lus de Caucus !

Article suivant

Recruter des improvisateurs, en Gif