0
Partages
Pinterest Google+

Vous avez l’habitude d’en voir chaque semaine au cinéma… Et pourtant, en impro, il n’y a rien à faire : la catégorie bande-annonce reste bloquée aux années 80. Phénomène de société ou réel danger pour l’improvisation ? C’est l’enquête de la rédaction de Caucus !

 

La contrainte

Il s’agit de produire la bande-annonce d’un film qu’on ne verra jamais, puisqu’à priori c’est une improvisation. La difficulté est donc de montrer le périple d’un personnage, les meilleurs moments du film sans pour autant qu’on ait jamais eu le script du dit film. On pourra y ajouter tous les codes cinématographiques : des écrans de texte, une voix off, le nom du réalisateur…

 

Impro type

Voix Off  : Dans un monde où la courgette domine les humains, un seul homme résiste. Cet homme, c’est Jean. Il luttera envers et contre tous jusqu’à prendre le risque de sa propre mort.
Jean : ma courgette, je t’ai toujours aimé, mais il faut que je te tue pour sauver l’humanité.
* Bruit de mixeur *
Voix Off  : Jean arrivera-t-il à combattre ses propres peurs pour sauver la terre ? « Au delà de la courgette », un film avec de l’émotion.
Jean : Monica, je t’aime.
Monica : Jean, moi aussi. Mais il faut que tu le fasses.
Voix Off  : De l’action !
* Scène de kung-fu pas franchement glorieuse, surtout si elle n’est pas jouée au ralenti *
Voix Off  : Au delà de la courgette, le 28 juin dans toutes les salles. Une production Vegan-movie.

Allez savoir pourquoi, dans 99% des bandes-annonces en impro ont encore de vilain rituel de citer ce qu’il y a dans le film : de l’amour / du suspense / des combats… Sérieusement, vous n’iriez même pas voir Star Wars 7 s’il était vendu ainsi !

 

Recette idéale

Spectacle privilégié : Match (Comparée)

Nombre de joueurs : Illimité

Durée : 1mn30

 

Pièges possibles
  • On cite ce qu’il y a dans le film au lieu de le jouer
  • Ou encore, on cite ce qu’il y a dans le film et ça se joue juste après (et du coup c’est chiant)
  • Aucun lien entre les différentes images du film
  • Foutre des explosions de partout en pensant que ça rend l’impro plus riche
  • Effet « panique » lié aux improvisations courtes : ça court partout, on comprend rien, ça bafouille…

Commentaires Facebook

Article précédent

Non mais en vrai !

Article suivant

La communication