0
Partages
Pinterest Google+

Il y a des catégories réputées efficaces auprès du public. La catégorie doublage américain fait clairement parti de celles-là. L’idée globale est d’imaginer que l’impro est un film dont le texte est doublé en français par d’autres acteurs qui – forcément – sont un peu en décalage avec ce que l’on voit.

 

La contrainte

Dans la catégorie doublage américain force à avoir chaque personnages joué par deux improvisateurs. L’un va être sur le plateau et être le corps du personnage (la partie visible donc) tandis que l’autre est plus ou moins caché derrière la patinoire et fait la voix du personnage (la partie audible, si vous suivez bien).

L’idée est que le joueur sur scène et celui qui fait sa voix soient chacun force de proposition. Le corps ne doit pas simplement attendre la voix pour jouer ce qu’elle dit, tout comme la voix ne doit pas que s’adapter au corps et « chercher » à correspondre à ce qu’il veut vraiment dire. S’il y a décalage, un brin de folie et de la surprise, tant mieux : c’est de l’impro !

Sur ce point, on peut facilement faire la comparaison avec la catégorie contée qui fonctionne sur le même principe de vase communicant. De manière globale, il faut de toute façon garder en tête que chaque acteur doit proposer et ne pas se reposer sur l’autre mais réagir à ce qu’il fait.

 

Impro type

* Joueur 1 et Joueur 2 sur scène, Joueur 3 et Joueur 4 cachés derrière la patinoire *
* Joueur 1 boit quelque chose dans un verre *

Joueur 3 (voix de joueur 1) : Hey Samantha, tu pourrais me servir un autre verre de lait. Je crois que ça va me faire du bien.
* Joueur 2 prend des shakers et commence à faire des mélanges pour lui servir un verre *
Joueur 4 (voix de joueur 2) : Un lait-coco on the street, pour le plus fou des hommes de cette ville.
Joueur 3 (voix de joueur 1) : Samantha, je t’ai déjà dis que tu étais ma barmaid préférée de la contrée.
* Joueur 1 sort quelque chose de sa poche *
Joueur 3 (voix de joueur 1) : C’est pourquoi je t’offre cette bague. Veux-tu m’épouser ?
[…]

Pas évident de retranscrire efficacement l’ensemble des éléments qui peuvent se passer dans un doublage américain, mais il suffit de garder en tête une chose simple : à deux, on joue un personnage et on forme un duo qui doit sans cesse faire avancer l’histoire et si possible se surprendre. Que du bonheur !

 

Recette idéale

Spectacle privilégiéCabaret

Nombre de joueurs : 4

Durée : 4mn

 

Pièges possibles
  • Le n’importe quoi. Se surprendre, oui. Foutre le bordel, non.
  • Ne pas ouvrir la bouche. La personne qui fait le corps DOIT mimer qu’elle parle, même s’il ne s’agit que de faire la carpe au moment où l’autre parle.
  • Ne pas suivre la bouche. La voix a aussi une responsabilité : quand l’autre décide qu’il parle en ouvrant la bouche, vous devez lui fournir des mots.
  • Le manque d’écoute. 2 voix, 2 corps, voir même plus, c’est parfois difficile de s’entendre. Prenez le temps !

Commentaires Facebook

Article précédent

6 Troupes à suivre sur Twitter, le #FF de Caucus

Article suivant

Ligue d'Improvisation Professionnelle (LIP) Wallonie-Bruxelles