0
Partages
Pinterest Google+

En match d’improvisation, les gens votent. Ce qui peut amener à toutes les dérives. Des ligues se sont spécialisées dans un domaine simple, à savoir : comment avoir le vote du public ? Stratagèmes en tout genres, manipulations et corruptions, une enquête signée Caucus :

  1. Être cabot
    Bon, ça parait évidemment mais le cabotinage attire les faveurs du public (c’est le principe même). Comme on trouve ça un peu léger de vous laisser là-dessus, on va essayer de détailler d’avantage dans les points suivants.
  2. Du sexe
    100% des gens qui ont parlés de sexe ou joués une scène de sexe en impro savent que cela marche. De la même manière que certains boulevards continuent d’amasser les foules pour leurs vannes de cul pas toujours géniales, les improvisations avec un homme qui se masturbe rapportent toujours le point (et qu’on ne nous parle pas d’un « élan provocateur » hein, tout le monde sait comment s’astiquer l’oiseau).
  3. Rire. Fort. Sur le banc.
    Une belle technique d’en***** qui marche toujours. Vous êtes sur le banc, en tant que coach ou joueur, et dès que votre collègue dans la patinoire sort la moindre petite vanne, vous riez fort pour inviter le public à faire de même. Vous savez, c’est comme pour les applaudissement à la fin d’un spectacle : tout le monde attend juste qu’une première personne frappe dans les mains pour la suivre. Le rire, c’est pareil !
  4. Des beaux-gosses
    Filles ou garçons, peu importe. Sortez Pamela (95E – 1m75 – 60kg), ou Jean-Marc (1m85 – 80kg – que du muscle) et ça aide forcément à prendre le point face au jeune boutonneux qui – à niveau égal – n’a aucune chance de marquer le point.
  5. Ne JAMAIS prendre la comparée
    Si vous avez le choix, laissez toujours l’équipe d’en face commencer (si vous voulez marquer les points, sinon vous pouvez aussi être courageux). La raison est simple : le dernier qui a parlé a toujours raison. A la fin des quelques minutes de votre improvisation, le public aura déjà oublié la moitié de ce qui l’avait fait rire ou ému dans l’improvisation précédente.
  6. Prendre des accents
    Combien de fois faudra-t-il le répéter : avoir un personnage, ce n’est pas nécessairement avoir un accent (loin de là). Au risque de jouer complétement faux, nombreux sont les improvisateurs qui prennent des accents forts. Certes, Michel Leeb a tout enseigné aux ligues d’impro, mais tout de même ! Cela dit, le public ADORE ça. Alors si pour vous tout ce qui compte c’est le point…
  7. Acheter les spectateurs
    Que ce soit avec du cash ou en nature. Dites à vos amis qu’ils votent pour vous avant de venir ou même promettez leur une tournée si votre équipe gagne le match. Ou mieux : incitez vos joueurs à coucher avec la majorité du public pour qu’il vote pour vous !
  8. Être bon
    Ah ? Pas con. Ça marche aussi.

Et lisez Caucus, succès garanti en moins de 3 mois ! 😉


Commentaires Facebook

Article précédent

Faute de cadre (thème / catégorie)

Article suivant

Rimée