11
Partages
Pinterest Google+

Chaque troupe a son propre fonctionnement, ses propres envies, sa propre direction artistique. Il y a donc autant de façon de faire un atelier d’impro qu’il y a de ligues. On a tout de même voulu te donner la liste des types d’ateliers qu’on a vu le plus souvent à la rédac’ :

  1. L’atelier militaire
    Les gars veulent progresser et pour ça on met la barre très haute. 1h de training corporel intense, 1h d’exercices pour libérer l’esprit et 1h d’impro où l’on peut à tout moment exclure définitivement un joueur de la troupe parce qu’il a commis une faute.
  2. L’atelier entre copains
    Qui généralement accueille des trentenaires qui ont chacun des gosses et pour qui l’atelier d’impro est la parfaite excuse pour laisser les enfants à leur conjoint un soir par semaine. Alors du coup l’impro on s’en fout un peu, ce qui compte surtout c’est la déconne entre potes !
  3. L’atelier façon conservatoire d’art dramatique
    L’improvisation, c’est du théâtre. Le théâtre, c’est un art. L’art, c’est la vie. En tout cas, c’est ce que pensent les coachs (qui se font alors appeler « professeurs ») de ces ateliers où l’on te demande viscéralité, don de soi et recherche artistique permanente.
  4. L’atelier avec intervenant extérieur qui s’en fout
    On a pas de coach en interne, alors on paie un comédien pour coacher l’atelier. Seul problème : le comédien en question n’a jamais été dans la troupe, s’en fout un peu et vient prendre son cachet. Alors oui, il fait très bien son boulot, mais par contre il ne viendra jamais voir jouer ses « élèves » en match et ne posera aucune question sur la troupe. Et si l’atelier se termine à 22h, à 21h59 il est en train de conclure.
  5. L’atelier expérimental
    La troupe veut des concepts, elle veut sortir du conformisme habituel… Elle teste donc un tas de choses en atelier, plus ou moins réussies. « Et si on jouait tout dos au public ? » « Super, on essaie ! ». À leurs risques et périls !
  6. L’atelier magistral
    Comme les cours du même nom, le principe est simple : tu prends un bon improvisateur, tu lui dis qu’il coach l’atelier et ce dernier se sent alors obligé de parler de lui… Trop. Du coup tu ne joues pas, tu t’assois et tu l’écoutes. Pendant 2 heures.
  7. L’atelier guerre froide
    Pour le coup ce n’est pas la faute du coach. Depuis que Jérémy a couché avec Cécile et que Mathieu a couché avec Samantha, qui elle-même venait de rompre avec Jérémy, c’est le bordel. La moitié des gens ne se parlent plus et même si tout le monde « veut rester très professionnel », y’a comme un froid…
  8. L’atelier « non mais »
    Le coach manque d’une certaine autorité, pour une raison ou une autre. Et à chaque fois qu’il dit un truc, un comédien vient lui rétorquer « non mais » suivi de l’excuse bidon du jour. Du genre « là tu es complètement passé au travers du décor » « non mais la table était sur roulette, je l’ai poussé avec mon bassin ». Bien sûr…
  9. L’atelier narcoleptique
    Ca fait déjà 12 fois que le coach demande deux joueurs pour l’exercice… Sans que personne ne se lève. Il en passe par toutes les étapes : supplication, colère, négociation. Au fond, il est en train de faire le deuil de son atelier.

Et toi, quelles façons de faire un atelier d’impro tu connais ?


Commentaires Facebook

Article précédent

La position neutre

Article suivant

Catégorie Photo de Famille