0
Partages
Pinterest Google+

On a le droit à RIEN en match d’improvisation. Pas de faux pistolet, pas de bouteille ou de verre, pas de tasse à café… Ça explique pourquoi les manipulations que les improvisateurs effectuent sont parfois douteuses, mais l’idée est de rendre tout possible. Donc, si on joue avec des objets réels, c’est considéré comme un accessoire illégal.

 

Le geste

Un geste qui dit « hey tu l’as vu mon chandail ? ».

  1. L’arbitre lève son poing et l’amène au niveau de ses hanches.
  2. Avec son index et son pouce, il pince son chandail et l’agite de gauche à droite comme s’il avait chaud mais pas trop.
  3. Il pointe du doigt le joueur fautif, c’est souvent une faute personnelle.

On rappelle les accessoires que peuvent utiliser les joueurs : leur jogging, leurs baskets, le chandail de hockey, la nominette et le tee-shirt. Ce sont les seuls accessoires que l’on peut utiliser car ce sont ceux qui sont communs à tous les joueurs.

 

Quelques exemples pour mieux comprendre

* Un personnage doit poser ses lunettes et le joueur pose ses vraies lunettes, sans mimer *

* Un joueur prend une chaise posée sur le bord de la patinoire pour la mettre sur le plateau *

* Une joueuse se fait une barbe avec ses cheveux longs *

Car oui, vos attributs/objets personnels ne doivent pas être utilisés en improvisation. Vous ne devez pas utiliser vos cheveux longs (attachez-les), vos lunettes, les bouteilles d’eau qui se trouvent sur le bord de la patinoire, les éventuels bandages…

 

En vidéo

On a pas trouvé d’exemple en match mais on remercie encore une fois les Guily pour cette vidéo humoristique (sur le geste, on est pas tout à fait d’accord, mais c’est une variation qu’on voit parfois).


Commentaires Facebook

Article précédent

Robert Gravel

Article suivant

Les Membres d'Honneur