0
Partages
Pinterest Google+

L’impro, c’est avant tout du jeu à deux. Et pour jouer ensemble, il faut ce qu’on appelle de l’écoute : être attentif aux mots employés par l’autre, à ses émotions, aux objets qu’il utilise… Bref, ne pas rester centrer sur soi mais mettre toute son attention au service de l’autre !

 

Le geste

Un geste qui pourrait vouloir dire « là je me retiens, mais la prochaine fois je te met un uppercut ».

  1. L’arbitre lève son bras gauche, le poing fermé à hauteur de visage, la paume vers lui.
  2. L’arbitre va venir serrer son poignet gauche avec sa main droite, comme s’il avait une montre au poignet mais que la montre c’était sa main (logique, non ?).
  3. L’arbitre pointe du doigt le joueur fautif, il s’agit généralement d’une faute personnelle.

Plus on avance dans les gestes d’arbitrage plus on se dit qu’on aimerait bien savoir quel était leur sens initial… Si vous avez une idée, on prend !

 

Quelques exemples pour mieux comprendre

Joueur 1 : merci maman de m’avoir offert le vélo que j’attend depuis 10 ans !
Joueur 2 : ah, je suis content que ça te fasse plaisir Jonathan. 2 ans que tu réclamais ce vélo tout de même….

* Joueur 1 ouvre un frigo, prend une bière et referme le frigo *
* Joueur 2 arrive sur scène et vient se poser exactement là où est sensé se trouver le frigo *

* Deux joueurs sur scène, qui discutent *
* Un troisième joueur entre sur scène. Les deux autres joueurs continuent de discuter puis une fois terminé, ils sortent de scène sans avoir prit en compte le joueur qui venait de rentrer *

Une information ratée, mal comprise ou déformée et on arrive vite au manque d’écoute. Bien sûr et comme souvent avec les fautes, certaines situation peuvent convenir à plusieurs fautes. Au lieu de siffler un manque d’écoute à un joueur qui ne prend pas une information, on peut parfois siffler une rudesse au joueur qui impose une situation trop complexe à prendre en compte. De même, le joueur qui rate une information et rend l’histoire moins claire peut subir une faute de confusion plutôt que de manque d’écoute.

 

En vidéo

Les Guily nous présentent une fois de plus une faute de manière assez décalée. Merci à eux !


Commentaires Facebook

Article précédent

Si les improvisateurs sortaient d'une série TV ?

Article suivant

Arnaud Joyet