0
Partages
Pinterest Google+

Il y a deux fautes qu’on ne voit quasiment jamais dans une carrière d’improvisateur. La première, c’est la faute d’obstruction. La seconde, c’est celle-ci : la faute de mauvaise conduite. Une raison simple à cela : ces fautes sont personnelles (à priori) et dites majorées, elles expulsent donc directement le joueur qui la reçoit puisque cumuler deux fautes amène à l’exclusion pure et simple (gloups).

 

Le geste

Un geste à ne pas confondre avec celui de la faute majorée, qui en est la symétrie horizontale

  1. L’arbitre arme ses deux poings en serrant fort ses doigts
  2. L’arbitre lève les deux coudes à hauteur d’épaule, ses poings vers le bas
  3. L’arbitre descend les coudes et pose les poings sur les hanches, genre « mais c’est quoi ces conneries Michel ? »
  4. L’arbitre peut aussi agiter brièvement les bras de bas en haut pour signifier clairement « t’as vu, t’es exclu Michel ! ». Attention, cela transforme un peu la faute qui devient une « punition de match ».
  5. L’arbitre pointe du doigt le joueur fautif ou l’équipe.

Et là, si c’est un joueur qui est pointé il peut rentrer dans les vestiaires et attendre tranquillement la fin du match pour vous dire à quel point il est vexé d’avoir été viré à la 2ème impro.

 

Quelques exemples pour mieux comprendre

* A la fin de chaque improvisation du match, le joueur prend 20 secondes de plus après le coup de sifflet de l’arbitre pour terminer son impro quand il le souhaite *

* A chaque fois que l’arbitre parle, le joueur parle en même temps que lui sur le banc *

* Le joueur sort de la patinoire à chaque improvisation alors que la catégorie ne le permet pas, démarre avant le coup de sifflet… *

En fait, il s’agit essentiellement d’un manquement répété aux règles qui incombent au match d’improvisation ainsi qu’au cadre imposé par le décorum. Lorsque la faute grave est envers les autres joueurs ou la personne de l’arbitre (empêche les autres de jouer, de construire, de parler) et qu’il ne s’agit pas d’une simple rudesse, on parle alors de faute d’obstruction. Le mauvais comportement porte donc moins sur la question de l’humain que sur celle du respect du spectacle et de son cadre.

 

En vidéo

On remercie encore une fois les Guily qui nous sauvent avec une vidéo qui présente quelques fautes… Dont la mauvaise conduite (et tant mieux, parce que pour trouver une vidéo d’un match où un arbitre a réellement sifflé cette faute, bon courage).


Commentaires Facebook

Article précédent

Sophia Aram

Article suivant

Comment expliquer toutes les fautes quand on est arbitre ?