0
Partages
Pinterest Google+

En match, l’arbitre peut imposer un nombre de joueurs pour une improvisation. Et vous le connaissez, cet homme déteste qu’on aille à l’encontre de ce qu’il demande… C’est pourquoi on a inventé la faute de nombre de joueurs illégal.

 

Le geste

Un geste dangereux, qui doit être bien exécuté sans quoi on risque la fracture de crâne.

  1. L’arbitre lève son poing, coude sur le côté, au dessus de sa tête en restant dans l’axe de son épaule (oui, ça a l’air complexe, mais si vous relisez vous verrez que c’est pourtant simple)
  2. Il toque deux ou trois sur sa tête avec les phalanges moyennes de son poing
  3. Il pointe du doigt le banc incriminé, car c’est normalement une faute d’équipe

L’arbitre devra donc maîtriser sa colère pour ne pas en devenir la propre victime.

 

Quelques exemples pour mieux comprendre

* L’arbitre demande tous les joueurs sur scène, à la fin de l’improvisation tous les joueurs ne sont pas rentrés *

* L’arbitre demande un seul joueur en comparé et un second joueur, sur le banc, fait des bruitages : c’est considéré comme du jeu *

* L’arbitre demande 2 joueurs par équipe et on a 3 joueurs de l’équipe A et 1 joueur de l’équipe B *

Vous l’aurez compris : rien de bien compliqué. Il suffit de tenir ce que l’arbitre demande en terme de nombre de joueurs. Attention, parfois on peut être proche de la faute de procédure illégale. Par exemple si ce n’est pas le nombre de joueurs mais le type de joueurs qui n’est pas respecté (il ne voulait que des hommes et une femme rentre).

 

En vidéo

On a pas trouvé d’exemple en match mais on remercie encore une fois les Guily pour cette vidéo humoristique (sur le geste, on est pas tout à fait d’accord, mais c’est une variation qu’on voit parfois).


Commentaires Facebook

Article précédent

Les manipulations des années 80

Article suivant

Zapping TV