0
Partages
Pinterest Google+

Depuis votre enfance, on vous apprend à être quelqu’un de gentil et d’aimable avec votre prochain. En impro, on demande aux joueurs d’avoir plein d’idées, de savoir les « imposer » sans pour autant écraser l’autre. Pas toujours évident. Quand un improvisateur tire un peu trop sur la corde et pousse le joueur d’en face dans ses retranchements, la faute de rudesse peut pointer le bout de son nez !

 

Le geste

Un pas à pas pour tous nos arbitres débutants (et parce qu’un mot vaut mille images) :

  1. L’arbitre arme son poing droit en serrant très fort ses petits doigts
  2. L’arbitre lève le poing à hauteur d’épaule
  3. L’arbitre lève l’autre main en veillant à ce que la paume de sa main gauche soit dirigée vers sa main droite (en gros, comme s’il allait casser une brique avec)
  4. L’arbitre tape avec son poing droit dans sa main gauche (genre « j’vais t’éclater Bobby »)
  5. L’arbitre se relâche, faut se calmer maintenant.

 

Quelques exemples pour mieux comprendre

Hey René, comment ça va depuis ton opération ? Toujours amoureux de Clémence ? Pas trop dur d’avoir perdu ces deux jambes pendant ta dernière guerre au Turkmenistan ?

MAIS TA GUEUUUUUUUULE (que ce soit adresse au joueur d’en face, au public ou à l’arbitre)

– Regarde, là haut, une météorite !
– Non, je vois rien. Tu parles de cette poussière sur le lustre ?

Autre possibilité, plus rare : un des joueurs est physiquement rude avec l’autre. Par exemple, il lui met vraiment un coup de boule. A la rédac’ on ne voit pas vraiment le problème, après tout il s’agit bien de jouer juste… Mais ne soyons pas subjectifs, ça compte comme une rudesse.

 

En vidéo

Hero Corp vs Lily – L’appel du large. Avec Arnaud Tsamere et Simon Astier.

La faute de rudesse excessive est visible à 3:00, pour la Lily. On y voit aussi une faute de décrochage.


Commentaires Facebook

Article précédent

Le Capitaine

Article suivant

Simon Astier