0
Partages
Pinterest Google+

On ne va pas se mentir, on ne vit pas tous d’amour et d’eau fraîche. Si on te dit qu’on connait des moyens de gagner de l’argent grâce à l’impro, ça te fait rêver non ? Pourtant, c’est possible… On ne dit pas que tu seras millionnaires, mais tu pourras toujours te payer un bon restaurant :

  1. Jouer des spectacles
    C’est à priori le truc qui nous vient en premier. Que tu fasses payer l’entrée ou bien que ce soit un chapeau qui tourne à la fin, tu sais que tu seras directement rétribué par le public.
  2. Créer une partenariat avec un commerce
    On arrive dans quelque chose de plus marketing : tu as un public, ou du moins un spectacle de qualité. De l’autre côté, un commerçant a un peu de place et besoin d’animations. Tu lui proposes un spectacle ou une animation et tu prends un montant fixe ou une commission sur ses recettes. Banco !
  3. Faire un Ulule
    Ahhhhhh. Notre préféré. Là, l’idée c’est de jouer sur la fibre sentimentale. Tes amis DOIVENT t’aider, c’est dans le contrat tacite qui vous lient les uns aux autres. Du coup, quand tu leur enverras le lien du Ulule (ou Kickstarter, Leetchi…), ils seront obligés de te filer un peu d’argent. Ton projet ? C’est la meilleure partie : on s’en fout ! Ils sont forcés de donner on te dit.
  4. Organiser un évènement
    L’impro explose en France et les improvisateurs sont assoiffés d’apprentissage et de nouvelles expériences. Crée un festival, une convention, un évènement quelconque et tu auras le quart des improvisateurs du pays qui voudront venir. L’évènement n’étant pas gratuit, c’est encore jackpot.
  5. Créer une école
    De plus en plus de gens veulent faire de l’impro. Ce serait quand même dommage de se priver de cette mine d’or. Qui peut être le plus à même de payer que quelqu’un qui est en demande et qui ne sait pas vers qui se tourner ? Tu crée une école, dans laquelle tu leur apprendra les mêmes choses que n’importe quelle troupe le ferait (ce sont les mêmes formateurs après tout), sauf que c’est plus cher.
  6. Trouver des mécènes
    Les grandes entreprises rêvent de redorer leur blason. La culture, ça reste un bon moyen de se déculpabiliser tout en ayant un spectacle à ajouter au catalogue du Comité d’Entreprise.
  7. Devenir formateur
    Depuis la nuit des temps, il en est ainsi : on partage les connaissances. Ceux qui savent apprennent à ceux qui ne savent pas, qui finiront par apprendre eux-mêmes à leurs successeurs etc. Bon, en revanche rien ne dit que ce partage de l’information doit être gratuit. Si tu es malin, tu pourras même devenir professeur dans une école d’impro.
  8. Obtenir une subvention
    Tu es un pote du maire ? C’est gagné ! Tu toucheras de l’argent et tu ne paieras pas la location des salles que détient la ville. Tu n’es pas un pote du maire ? On passe au point 9.
  9. Augmenter les coûts d’adhésion à l’association
    Après tout, si des écoles vendent leur formation près de 1000E l’année, on peut bien augmenter la cotisation annuelle de l’association à 500E non ? Ca reste raisonnable. Supply & Demand, comme ils disent.
  10. Créer un Webzine
    Au moment où on te parle, toute l’équipe de rédaction sirote un cocktail aux Bahamas. Ce soir, c’est Burger 5 étoiles.

Et toi, quels sont tes moyens pour gagner de l’argent grâce à l’impro ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Comment séduire un improvisateur / une improvisatrice ?

Article suivant

Des improvisateurs et des chatons