1
Partages
Pinterest Google+

L’improvisation n’a absolument rien emprunté à Concordia. C’est pourquoi, comme tout bon capitaine, le capitaine d’impro fait face à tous les dangers avec son équipage. Il est en première ligne : il prend les décisions importantes, parle au nom de ses joueurs, répond aux interview éventuelles.

 

Son rôle
  1. C’est lui qui dit si on y va ou si on y va pas.
    Si une décision importante est à prendre pour l’équipe, c’est le capitaine qui se prononce. Comme toujours, deux camps s’affrontent : les dictateurs et les soi-disant démocrates qui orientent le choix en fonction du leur. Vous l’aurez compris, c’est lui le papa.
  2. Il répond aux questions (les plus connes).
    La fameuse interview des capitaines. Soit on veut la faire humoristique et c’est l’épreuve du feu pour le capitaine : il DOIT être fin et drôle. Soit on veut la faire traditionnel et il peut prendre le petit papier avec les phrases déjà écrites par les capitaines de la génération précédente.
  3. Il mène le Caucus.
    Quand c’est le bordel, il y a un moment où il faut quelqu’un pour gérer la situation. En impro, comme Jack Bauer n’est pas là, on a inventé le Capitaine.
  4. Il choisit (parfois) ses coéquipiers.
    Pas dans tous les formats, pas dans toutes les ligues. Mais parfois, c’est retour en CE2 : tu pries pour ne pas être dans les deux derniers « choisis ».
  5. Il rentre en premier.
    Enfin, en second. D’abord, il y a le coach de son équipe. Mais ça reste toujours l’occasion de se faire applaudir avant les autres pèquenauds qui daignent partager la patinoire avec lui.

 

Ses phrases favorites

On prend !

On laisse !

C’était vraiment un grand plaisir de partager ce moment avec l’autre équipe […]

Bonsoir. Alors, monsieur l’arbitre, expliquez-nous… Le public veut savoir pourquoi vous avez sifflé cette faute de rudesse à Emile ?

Rémi, ta gueule. C’est MOI le capitaine ce soir. Tu m’entends ? MOI. Alors on fait comme je dis : tu rentres et tu fais un astronaute vétégarien. Elisa, c’est pas parce que t’es coach que ça te donne le droit d’oser prendre la parole quand je parle. OK ?!?

 

Ses super-pouvoirs
  • Tacle de l’arbitre (3 points)
    C’est le moment de l’explication de la faute… Et le capitaine trouve LA réplique qui démoli l’arbitre. Gloire.
  • Solo de chant (2 points)
    S’il a l’âme d’un Calogero, le capitaine peut forcer pour avoir LE solo de l’hymne de l’équipe.
  • Tacle d’un camarade (-3 points)
    Si le capitaine est une ordure, il pourra se ranger du côté de l’arbitre après que ce dernier ait sifflé une faute personnelle sur un membre de son équipe… Vache, mais efficace.

 

Ses formats

 


Commentaires Facebook

Article précédent

Faute de cliché

Article suivant

Faute de rudesse