0
Partages
Pinterest Google+

A la fin d’un match entre 2 équipes provenant de ligues différentes, il est de tradition d’interviewer les capitaines respectifs sur scène. Rude épreuve qui nous amène souvent à un ramassis de lieux communs mais qu’on adore écouter. Exemples types de discours des capitaines :

  1. Le capitaine dégoûté qui ne veut pas vraiment le montrer
    “Bon ben c’était cool…euh…”
  2. Le capitaine petit-poney-arc-en-ciel
    “Merci pour ce beau moment COLLECTIF ! L’impro c’est avant tout une RENCONTRE, du PARTAGE, et c’est à ça qu’on a assisté ce soir”
  3. Le capitaine promo
    “Merci! Rendez-vous le 5 à Combi-lès-Francs pour notre match contre la ligue blabla, le 12 pour notre match interne dans la salle Michel Machin, et le 31 pour un format spécial à trucmuche-les-oies. J’en profite aussi pour rappeler que nous avons un compte Facebook, Twitter, Instagram, mais aussi un Linkedin et Viadeo”
  4. Le capitaine back-to-the-roots
    “Merci… Ce match était un peu spécial pour moi parce que je suis né ici, à Palavas-les-Flots… C’est ici que j’ai fait mes premiers pas en impro et…”
  5. Le capitaine qui continue d’improviser coûte que coûte
    “Je voulais remercier ma mère sans qui rien de tout ça n’aurait été possible…”
  6. Le capitaine Jean-Michel Merci
    “Merci à machin de nous avoir accueilli, merci à la mairie de truc pour la salle, merci aux bénévoles (liste des noms des 107 bénévoles), merci à Séverine sans qui rien de tout ça n’aurait été possible…”
  7. Le capitaine ému
    “Waw… Merci… C’était… Wouuuuuh… J’ai pas de mots…”
  8. Le capitaine mal à l’aise
    “Bon ben…euh…je ne sais pas quoi dire…euh…Merci”
    NDLR : le capitaine mal à l’aise à l’avantage d’être efficace.
  9. Le capitaine cash, qui avoue ne pas avoir passé un bon moment
    Piège : ce capitaine n’existe pas (enfin en théorie du moins, ou alors il a pas compris le principe…).

Et vous, quel genre de capitaine vous êtes ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Arnaud Joyet

Article suivant

Ouvreur / Ouvreuse