1
Partages
Pinterest Google+

A la fin de chaque match d’improvisation, toujours les mêmes rituels : on offre des étoiles et on entend le discours des capitaines. Il nous semblait bon de rappeler pourquoi le public donne des étoiles aux joueurs…

  1. L’étoilé « le plus vu »
    Le mec est rentré sur 15 impro sur un total de 15. Il est même rentré sur les improvisations comparées de l’autre équipe, tellement il avait d’énergie. Résultat, impossible pour lui de ne pas être dans le top 3, ou alors il est vraiment très mais très mauvais (et dans ce cas, on espère que l’arbitre l’a déjà exclu pour sauver ses camarades).
  2. L’étoilé « de la famille »
    Le maître de cérémonie a mal fait son boulot et n’a pas demandé à la personne en charge de remettre les étoiles s’il connaissait quelqu’un dans les joueurs. Résultat, tonton Germain n’a pas pu se retenir d’offrir la première étoile à sa nièce fétiche… A noter que l’exact opposé peut arriver. Vous faites un bon match mais, par peur de favoritisme, la personne qui vous connait ne vous donne pas d’étoile (dur).
  3. L’étoilé « le plus drôle »
    Autant dire le gars le plus cabot de la soirée mais toujours sur le fil. L’arbitre lui a sifflé une fois la faute dans le match mais ne peut décemment pas l’exclure et comme ses vannes sont toujours assez fines pour ne pas démolir l’histoire… Il survit au match ! Et du coup, comme il a fait bien marrer, il a l’étoile ce salaud.
  4. L’étoilé « par dépit »
    Il n’a pas fait un très bon match, loin de là… Mais tous les autres étaient tellement mauvais qu’il a eu l’air de Bruce Willis dans piège de cristal. Vous connaissez l’expression : au pays des aveugles…
  5. L’étoilé « avec les encouragements du jury »
    Comme à la petite section. Lorsque celui qui remet les étoiles fait de l’impro, il y a souvent des étoiles « parce que tu comprends, c’était pas le meilleur mais il mérite vraiment de prendre confiance ». En gros, tu ne la mérite pas vraiment mais bon… Faut bien flatter un peu l’égo de son comédien !
  6. L’étoilé « qui a couché avec le MC »
    Ce dernier n’a d’ailleurs même pas demandé à une personne du public son avis. Il a tout choisi lui-même et a remercier Jean, une personne du public que personne n’a vu et qui est « parti pisser » d’après lui. Forcément, il était obligé de mettre la première étoile à Jessica, avec qui il a eu des rapports la veille et à Monica, avec qui il veut coucher (même si celle-ci était coach, il s’en fout, il a trop envie).
  7. L’étoilé « affectif »
    Il joue dans la ligue depuis 13 ans et il revient après 9 mois sans jouer suite à la venue au monde de son enfant. Tout le monde le connait, y compris les 23 personnes présentes dans le public. Alors, forcément, comment ne pas lui donner d’étoile, à lui qui nous faisait déjà tellement rire il y a 12 ans quand il avait fait l’oiseau qui passait en devant de scène et se mangeait le pare-brise de la voiture que conduisaient ses copains… Ah, la belle époque.
  8. L’étoilé « le meilleur »
    Là, vraiment, on a inventé les étoiles pour LUI. Pas une impro ratée, le gars rentre quand il faut et part quand il ne sert plus à rien. Il est drôle mais jamais cabot, toutes ses propositions font avancer l’histoire et servent le jeu. Seul problème : cet homme n’a encore jamais été aperçu dans une patinoire.

Bon, on note quand même que le seul intérêt d’avoir la première étoile est de faire la lessive de tous les chandails de l’équipe… Vous en voyez d’autres des raisons de briller au firmament ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Les caterings

Article suivant

Abécédaire