0
Partages
Pinterest Google+

Catégorie mais également exercice d’échauffement, la narration collective trouve autant sa place sur scène que hors du champ de vision du public. Il s’agit de raconter à plusieurs une histoire qui ait un sens (et, si possible, un début, un milieu et une fin).

 

La contrainte

L’objectif est de raconter une seule histoire, d’une seule voix, sans interruption et possibilité de distinguer les passages de relai. A priori, à part le fait que les voix changent, la narration collective devrait être imperceptible pour le public. Bon, c’est un objectif idéal rarement réalisé mais qui reste tout de même souhaitable.

Pour la forme, c’est assez basique aussi : l’arbitre (ou le coach, le maître de cérémonie…) pointe du doigt celui qui parle. Dans il déplace son doigt et pointe une nouvelle personne, elle prend immédiatement le relai. Peu importe où la personne qui racontait en était, le but du jeu est qu’elle se stoppe immédiatement et que la personne qui suit reprenne exactement au même stade. C’est-à-dire que si l’arbitre ne vous pointe plus et que vous êtes au milieu d’un mot, vous le coupez net et celui qui suit reprendra.

 

Impro type

* L’arbitre pointe du doigt le Joueur 1 *
Joueur 1 : Depuis quatre semaines, j’étais bloqué dans cet ascenseur. Autant dire que…
* L’arbitre change et pointe le Joueur 2 *
Joueur 2 : j’avais vraiment besoin d’aller au petit coin. Heureu…
* L’arbitre change et pointe le Joueur 3 *
Joueur 3 : … sement je venais te trouver une trappe qui me permettrait peut-être de sortir.
* L’arbitre change et pointe le Joueur 2 *
Joueur 2 : Comment n’avais-je pas pu la voir avant ? Je tire alors sur celle-ci qui se retire et…
[…]

Bien sûr, au meneur de jauger le bon moment pour couper. Si ça coupe trop vite, trop souvent l’histoire ne veut rien dire. Si, à l’inverse, ça ne coupe pas assez vite, le joueur qui assure l’écriture de toute une partie de l’histoire seul risque de s’emballer et créer trop d’événements… Bref, à juger soi-même !

 

Recette idéale

Spectacle privilégiéCabaret

Nombre de joueurs : 4

Durée : 3mn

 

Pièges possibles
  • Ne pas jouer le jeu. Finir ses mots ou ses phrases. Dommage, c’est la fluidité qui amène le petit côté « performance » nécessaire dans cette catégorie.
  • Le manque d’écoute. Quand on écrit aussi vite et avec tant de personnes, il faut ouvrir les écoutilles au maximum !
  • Les hésitations. Préférez une seconde de silence à un « euh » pas glorieux.
  • Trop d’accidents. Laissez couler un peu l’histoire. Evitez de toujours créer un nouvel accident à chaque fois que vous reprenez la parole.

Commentaires Facebook

Article précédent

10 profils de DJ

Article suivant

Et Compagnie