0
Partages
Pinterest Google+

Le public, quand le spectacle est bon, a souvent du mal à croire que tout ça est réellement improvisé. Petit compilation des questions les plus récurrentes que le public pose à des improvisateurs à la fin d’un spectacle ou durant l’entracte.

  1. Non mais en vrai, l’arbitre il vous donne les thèmes avant ?
    Oui monsieur, mais l’immense talent des comédiens fait qu’ils arrivent à jouer le caucus, ce moment de bordel pas possible, avec une justesse incroyable. Et puis c’est mieux pour eux. Les improvisateurs, quand ils préparent, ils sont nuls (pas tous hein, mais pas loin).
  2. Non mais en vrai, vous avez répété ?
    Oui madame, mais tu vois on est tellement naze que malgré 3h de répétitions on a quand même réussi à fournir une scène chiante à mourrir, pleine de confusion et de manque d’écoute. Avouons que cette question se pose plutôt les soirs de très bon spectacle, quand l’impro était au plus haut niveau. Dans ce cas, crois-moi quand même que si on avait reprit du Shakespeare on aurait pu pousser la narration un peu plus loin (espérons-le en tout cas).
  3. Non mais en vrai, faut avoir énormément de répartie pour improviser ?
    Tu veux devenir improvisateur et tu as tout lâché parce que tu n’as pas gagné le concours de répartie de ton école en 1994 ? Grave erreur ! La répartie, c’est l’art de trouver seul la réplique qui fera mouche. L’impro, c’est tout l’inverse : c’est l’art de donner à l’autre les éléments qui lui permettront de faire mouche. A partir de là, rares sont les gens qui ne peuvent vraiment pas improviser.
  4. Non mais en vrai, y’a un truc entre Jérémy et Monique ?
    Alors, certes, Jérémy aime bien les femmes d’un certain âge. Mais même s’ils se sont embrassés 3 fois ce soir, on peut supposer que c’est avant tout pour crédibiliser leurs scènes de couples et pas tant que ça parce que Monique veut briser son mariage avec ce jeune puceau.
  5. Non mais en vrai, on vous a vu préparer les impros avant le spectacle.
    Souvent, les improvisateurs s’échauffent dans un endroit visible du public. Pire encore, s’échauffer dans un endroit pas tout à fait visible mais que quelqu’un vous ait quand même repéré : vous pousserez alors encore plus loin la suspicion dans le cerveau de certains spectateurs. Alors en fait, l’impro c’est un peu comme un sport : c’est pas parce que tu trottines 10mn avec tes copains avant le match de ta vie qu’il est déjà joué. C’est simplement de la mise en confiance.
  6. Non mais en vrai, vous dites quoi pendant le caucus ?
    Bon, là, tu abuses… On a déjà répondu à cette question mon ami. Mais en gros, sache qu’en 20 secondes on rarement le temps d’aller loin et qu’on en perd généralement 10 dans un débat stérile puis 5 à dire qu’il ne faut pas débattre pour enfin décider qui se lance.

Non mais en vrai, c’est quoi les questions que tu te poses sur l’improvisation et les improvisateurs ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Spectateur pendant un match d'impro, en Gif

Article suivant

Catégorie Bande-Annonce