0
Partages
Pinterest Google+

Franchement, on sait que vous n’avez pas besoin de nous pour la comprendre celle là… Mais tout de même ! Certaines subtilités peuvent être à rappeler quand on parle de quelque chose d’aussi complexe que la catégorie rimée !

 

La contrainte

L’ensemble des phrases devront rimer les unes avec les autres. Attention, cela ne veut pas dire rimer forcément sur ses propres phrases. En effet, il est même sans doute préférable pour la performance qu’une personne fasse une phrase et que ce soit un autre joueur qui complète et effectue la rime.

A savoir aussi que dans la catégorie rimée, on s’arrête aux simples rimes (les plates, on rime toujours sur la phrase d’après). Oubliez vos cours de français et les rimes embrassées ou croisées, l’arbitre aura dégainé son Kazoo avant que vous ayez le temps de la terminer. Essayez aussi de ne pas rimer « à la césure », c’est-à-dire au milieu de la phrase mais bien simplement en fin de phrase, pour ne pas rendre le tout confus !

 

Impro type

Joueur 1 : il fait un froid de canard ici, vivement le départ !
Joueur 2 : en effet Germaine, mais avant qu’on y aille file-moi ta part.
Joueur 1 : comment ? Je croyais qu’on avait dit qu’on était quitte désormais.
Joueur 2 : écoute, je te remercie de m’avoir ta fille mais il me faut aussi ta paie.
Allez, n’insiste pas, donne-moi tout et on en parle plus.
Joueur 1 : bon… Très bien, voici ma fortune et ce magnifique livre, tu l’as lu ?
[…]

 

Comme vous pouvez le constater, le risque est d’amener un rythme (une personne lance toujours une phrase et c’est le second qui doit rimer à chaque fois). Pour éviter cela, vous pouvez bien sûr enchaîner les phrases ou rimer sur vous-même. Le tout, comme toujours, est qu’il n’y ait rien de systématique.

 

Recette idéale

Nombre de joueurs : 2

Mixte ou comparée : Mixte

Durée : 4mn

 

Pièges possibles
  • Rendre l’histoire confuse en se focalisant sur la contrainte verbale.
  • Trop parler. On peut aussi jouer, même en rimée.
  • Rimer au milieu de ses phrases et qu’on ne sache plus où on en est.
  • Installer un rythme et que ce soit toujours le même qui cherche la rime.
  • Rimer toujours sur ses propres phrases sans jamais rimer sur celles de l’autre.
  • Faire des phrases courtes puis longues. Même si la durée peut être variable et qu’on ne demande pas d’alexandrin, il faut essayer d’avoir un minimum de constance.

Commentaires Facebook

Article précédent

Comment avoir le vote du public ?

Article suivant

La Lily