0
Partages
Pinterest Google+

Aujourd’hui, c’est le CES de Las Vegas. Le plus gros évènement lié au nouvelles technologies de l’année. Deux écoles face à cette progression du numérique : les pessimistes à la Black Mirror, et ceux qui se disent que ça offre de nouvelles opportunités. Voici 8 spectacles où le numérique aide à l’improvisation :

  1. La tempête, de la Royal Shakespeare Company
    Alors bien sûr, la tempête c’est un spectacle de théâtre classique, très connu en plus puisque écrit par un certain William S. Mais ce qui est dingue, c’est que dans ce spectacle se trouve un personnage fantasmagorique aux apparences multiples : Ariel. Un personnage capable de se transformer et de changer d’apparence. Grâce à de la vidéoprojection 3D de folie calculée en temps réel, un comédien est en mesure d’incarner Ariel comme il le souhaite tandis que les techniciens le transforment à souhait. Pas de vidéo figée dans le temps ou de chorégraphie écrite, tout ça s’improvise en direct pour que le rendu soit parfait à chaque fois. Plus d’infos : https://iq.intel.fr/la-royal-shakespeare-company-reimagine-la-tempete/
  2. Fight Night, de la compagnie Ontroerendgoed
    Cette compagnie belge au nom imprononçable pour nous a créé un concept politico-interactif dans lequel 5 candidats s’affrontent dans 5 manches pour remporter les suffrages du public. Pris à parti, ce dernier choisi qui éliminer au fur et à mesure, de sorte qu’il n’en reste qu’un. Le spectacle a été plébiscité à de nombreuses reprises et les boitiers qui permettent de voter ajoutent une interactivité et des possibilités bien plus grandes que des mains ou poings levés. Et surtout, pas besoin d’arbitres pour compter, la machine le fait tout seul (après, encore faut-il lui faire confiance…). Plus d’infos : http://www.ontroerendgoed.be/fr/projecten/fight-night/
  3. Hakanaï, d’Adrien M & Claire B
    On n’est plus sur du théâtre mais sur de la danse. Mais quelle danse. En mêlant arts numériques et chorégraphie, tout en s’appuyant sur de la musique live, on tombe tout simplement sur une pépite visuelle et auditive. Adrien M & Claire B cherchent à mêler dans tous leurs projets l’art et le numérique, et ça marche ! On ne cite que Hakanaï mais le reste est aussi cool. Toujours est-il que dans ce spectacle, les animations visuelles se font en live, comme la musique et, bien sûr, la danse. Plus d’infos : https://www.am-cb.net/projets/hakanai
  4. Nobody, du collectif MXM
    Mi-théâtre, mi-cinéma. En soit, 0 impro dans ce spectacle. Tout est parfaitement millimétré dans cette performance filmique basée sur l’oeuvre de Falk Richter. Sauf que voilà, le fait est que le rendu n’est jamais tout à fait le même. Bien sûr, le talent des techniciens et des comédiens fait que le cadre reste toujours sensiblement le même, que le jeu garde la même intensité. Mais si tu avais le film de deux représentations différentes et que tu les comparais, tu verrais chaque détail qui sépare une représentation d’une autre. Plus d’infos : http://www.collectifmxm.com/performances-filmiques/nobody/
  5. Les Décisionnaires, du Collectif Cliffhanger
    Un spectacle dont on est partenaire et qui se joue le 26 janvier à Bordeaux. Cette fois, c’est une application mobile disponible sur iPhone et Android qui te permet d’interagir avec le spectacle. L’objectif ici est de te faire prendre les décisions à la place des personnages, qui ont chacun une Puce implantée dans leur cerveau et qui les aide à la prise de décision. Les grandes décisions de leur vie seront donc prises par le public… Et bouleverseront très probablement les quatre personnages que l’on suit. Un univers dystopique où produire est une question primordiale. Plus d’infos : http://www.collectifcliffhanger.fr/spectacle/les-decisionnaires/
  6. Bionic Orchestra 2.0 de Organic Orchestra
    Cette fois-ci, on se penche sur la musique et plus précisément le beatbox. L’artiste du spectacle, EZRA, porte un gant interactif qui lui permet de contrôler la démultiplication de sa voix et la lumière en direct. Tout devient alors possible et inconnu, grâce à ce gant développé par la Cie Organic Orchestra et l’Atelier Arts-Sciences de Grenoble. Un voyage sensitif improbable. Plus d’infos : http://organic-orchestra.com/bionic-orchestra-2-0/

 

Tu en dis quoi, le numérique sublime l’improvisation, non ?


Commentaires Facebook

Article précédent

Si tu improvisais vraiment ta vie, à quel point elle serait magique ?

Article suivant

7 raisons de soutenir la billetterie de Caucus